Communauté francophone W.A.R. Roleplay


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesCalendrierConnexion

Partagez | 
 

 [backround]L'origine des Hurle-Guerre, seconde partie.

Aller en bas 
AuteurMessage
Gûürz'moghar

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: [backround]L'origine des Hurle-Guerre, seconde partie.   Mer 15 Oct - 0:03

Quelques jours après la renaissance des Hurle-Guerre, dans les monts de la Corne Sanglante.

Après avoir été nommé Big Boss des Hurle-Guerre , Gûürz'moghar déclara par l'intermédiaire de sa Voix le chamane Gobelin Papadoc que le clan partirait des Terres naines pour se diriger vers les territoires peaux-vertes.
Les troupes n'avaient aucune idée des intentions du chef, il restait silencieux mais la seule chose qui leur assurait la vengeance était son regard sans cesse empli de haine et un visage crispé par la colère. Il lui arrivait d'être incontrôlable , poussé par ses pulsions ils lui arrivait de tuer l'un de ses propres membre de clan.
Mais il allait étancher sa soif de sang grâce aux camps de peaux-vertes rencontrés sur ces nouvelles terres, son clan ne comprenait pas mais lui avait une idée bien précise de ce qu'il souhaitait.

Il ordonna a son clan de tuer bon nombre de ces peaux-vertes pour l'exemple et de laisser en vie ces étranges créatures dans l'enclos, ce que s'empressèrent de faire ces Orques et Gobelins arme à la main.
En premier lieu ce fut la surprise dans le camp Peau-Verte , ceux qui ne portaient pas d'arme furent massacrés, ceux qui étaient dans les huttes ou qui dormaient furent égorgés , un combat violent qui tua quelques Gobelins Hurle-Guerre mal à l'aise au combat rapproché.

Les assaillants capturèrent le chef Orque Noir de ce clan et le ramenèrent devant Gûürz-moghar.
La discussion fut brève , le chef voulu soumettre son clan au vainqueur et notre big boss accepta, mais c'est avec un malin plaisir qu'il coupa au kikoup la tête du vaincu et qu'il la planta sur un pic en signe d'exemple.
Les rescapés de ce massacre , quelques koup'tou et nombreux Gobelins rejoignirent avec un air festif leur nouveau clan.
Papadoc ne perdit pas plus de temps et ordonna aux gobelins d'apprendre le dressage de Squigg à ses membres. Il demanda aux chasseurs de Squigg de leur donner les lieux de camps ou ils trouveraient des chamanes Gobelins et de bons ingénieurs et Forgerons.
Le but du Chef était maintenant clair , grossir son clan et soumettre l'élite des peaux-vertes aux Hurle-Guerre pour combattre ces nabots !!

Les jours passèrent et ils exécutaient toujours le même plan , ils pillaient les clans et camps peaux-vertes de leurs meilleurs membres et de leurs armes.
Durant ces combats Gûürz'moghar ne voyait qu'une agressivité stupide dans les yeux des Orques et Gobelins qu'il combattait et ils semblaient ignorer la haine et la vengeance; il comprit d'ailleurs assez vite pourquoi son peuple pourtant si puissant n'arrivait à rien .

les Hurle-Guerre était réputés comme un clan très violent et sans pitié aux alentours des frontières du Mont de la Corne sanglante, et ceci ne pouvait que plaire à Gûürz-moghar et à ses membres mais quelque chose manquait à son clan,il cherchait à savoir quoi ,mais l'heure était au repos car le lendemain il décidait de s'établir à Ekrund.

---***---

- Ils ... y sont dans la montagne ! a kelke jours d'ici !

- Pourquoi vous ont ils dit de venir ici en nombre !
rugit l'orque au gobelin apeuré.

-J'sais pas ! y nous ont d'né d'la force pour tué lé nabots s'tout ce kon çé !
- son des zomms piaf ki pouvé pas cogné seul alors y zont donnés dé pouvoirs à nos chamanes et à not Big'boss pour qu'on mange lé nabots ... n'a pas cherché plus kan même !


-Tu va nous guider et nous éviter d'rencontrer vos troupes, sinon jte Zog !

-Ragrosh'Moghar t'es sûr que çé pas mieux de prévenir le Maitre ?


-L'danger é gros Grômagg , nous devons y allez tout d'suite car y'a pas q'des peaux-vertes dans l'histoire.

L'orque noir acquiesça et regroupa les troupes.

-Hurle-Guerre en avant !

Aujourd'hui Ragrosh'moghar et ses troupes avaient une fois de plus décimé un camp de peaux-vertes mais ses pensées n'étaient pas à la culpabilité , mais bien centrées sur ces mystérieux hommes oiseaux qui avaient aidé les peaux-vertes à devenir des adversaires encore plus redoutables.

Le Gobelin les fit marcher plusieurs jours dans la montagne et certains des Orques Noirs se sentaient fatigués par cette quête ce qui n'était pas leur habitude ... le manque de potion ce faisait sentir sur ses camarades, mais malgré cela aucun ne se plaignit et il continuèrent à forcer la marche jusqu'à arriver dans un étrange bosquet entouré par les pics des montagnes d'Ekrund.


-Voila c'est ici ki son les zomms plumé , y'a pas d'doute !

-Il vau mieux pour toi l'avorton, dans quel cas je t'écartelerais moi-même , lança Ragrosh d'un regard noir.
S'enfonçant un peu plus dans ce bosquet Ragrosh et les siens ce sentaient épiés par d'étranges corbeaux qui ce posaient un à un sur les branches d'arbre de cet endroit peu ordinaire.

-Vous kontinué tout droit et çé la !

-On va leur dire bonjour ensemble et si on a une mauvaise surprise on te déformeras tellement que tu prieras tes dieux pour devenir un Snott.

Le Regard des Hurle-Guerre se tournèrent vers un homme qui était comme apparut près d'un obélisque qui était le centre de cette zone étrange et sombre.
Cet homme mesurait son mètre quatre-vingt ,sans pilosité, il portait d'étranges vêtements en peau de bête et il était équipé d'épaulettes avec des plumes de corbeau,arborant aussi des colifichets en nombre, il était très pâle mais était dos à nous, il semblait si confiant, que cachait-il ?

-Humain... !

-Vous êtes à l'heure Ragrosh'Moghar ,prononça l'homme mystérieux , coupant ainsi la parole de Ragrosh d'une voix neutre et se tournant pour être ainsi face à ces interlocuteurs.

-Nous vous attendions , vous et votre clan .

-Nous ?demanda Ragrosh étonné

-Oui nous , d'un sourire amusé l'homme tendit les bras et des épais arbres émergèrent des hommes en armure lourde et complète et des êtres ressemblants à celui qui leur faisait face.

Les orques de Ragrosh'moghar se mirent en cercle et en position de combat afin de recevoir ceux qui oseraient les défier.

-Que voulez-vous !! hurla le chef des Hurle-Guerre à l'homme corbeau.

-C'est une question étrange venant d'un Orque qui vient me déranger dans mon domaine, mais je peux vous répondre.
-C'est vous que nous voulons Ragrosh ... vous et vos compagnons.

-Qu'est ce que vous v'nez me dire la ! q'nous sommes là car vous le vouliez , ça n'a pas d'sens !


-Nous partageons votre secret et nous veillons à ce que celui-ci reste entre nous .

-Mais qui es-tu à la fin ?!
fulmina Ragrosh

-Mon nom est Alekseï, sorcier de l'architecte du changement ,Tzeentch.
-Et comme je le répète je suis la pour vous.
-Vous n'avez pas conscience de ce que vous êtes et de ce qui vous arrive mais nous connaissons exactement le pourquoi du comment et ce qui fait que vous êtes ici aujourd'hui.
-Nous avons un but commun Ragrosh'moghar mais il est peut-être trop tôt pour que vous l'acceptiez.

-Jamais je m'allierais avec les ennemis du Maitre ! vous êtes des traitres et des lâches et vous me sortez des stupidités pareil !vous êtes un fléau pour l'Ordre et vous devez disparaitre !

-Ho je vois qu'Alexia c'est appliquée , elle prend vraiment à coeur son travail.
-Que croyez vous mon ami ?que votre chef va vous remercier ? Qu'il va vous apporter un avenir ? Qu'il va vous donner un lopin de terre pour que vous y viviez ?
-Vous êtes leur secret , leurs bêtes et leur honte et ils vous renieraient si ils le pouvaient.
-Les membres de l'Ordre doivent payer et vous êtes une clef de ce Jugement Ragrosh'Moghar, Comme nombre de héros du chaos qui se lèvent aujourd'hui.
-Mais ...
Alekseï esquissa un sourire sadique , Votre arrivée relève d'un plan si machiavélique qu'il en fait , j'en suis sûr, jubiler les sombres dieux du chaos.
-Tout ces serviteurs de Tzeentch que vous voyez ici ne sont qu'une conséquence de la faiblesse du peuple de l'Ordre mais aussi de Sigmar et de leurs faux dieux.
-Vous êtes venus ici pour savoir ce que nous voulions , vous souhaitez d'autres réponses alors approchez ,mais seulement vous , vos orques peuvent rester en retrait.


-Boss j'le sens pas le plumé ! gueula un Hurle-Guerre.

- Avez vous seulement pris une initiative dans votre vie ? peut-être que celle-ci vous demande trop d'effort , elle pourrait aussi prouver que j'ai eu tort à votre égard.
Des pouffements échappèrent des heaumes des Guerriers du Chaos.

-Me pousse pas à bout l'humain ou je me ferais un plaisir d'arracher ton sourire ! grogna Ragrosh'moghar.

- Très bien j'accepte ta proposition mais que ça se fasse vite !

-Ne vous en faites pas brave Orque , touchez cet obélisque et soyez témoin des actions de l'Ordre, voyez ce qu'ils cachent au grand jour et ce qui les précipiteront dans les méandres du chaos !

Ragrosh'moghar n'avait pas l'habitude de voir des hommes , et encore moins de les entendre parler ainsi ,mais il se décida tout de même à toucher l'obélisque poussé par une envie qu'il n'avait jusqu'alors jamais ressentie, et il remarqua après avoir posé sa main sur cette roche froide, des glyphes apparaitre, son esprit sembla être absorbé par la pierre et il n'arrivait plus a diriger son propre corps ... et puis le trou noir.


---***---

Il y a des choses que l'on ne s'explique pas ,comme l'envie soudaine pour une tribu de Norsca de quitter leurs origines chaotiques et leurs dieux sombres afin de rejoindre l'empire qui à leurs yeux leur donnerait un destin plus calme si ils prouvaient leur volonté de changer.
Mais qui peut réellement prétendre maitriser son avenir ...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gûürz'moghar

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: [backround]L'origine des Hurle-Guerre, seconde partie.   Mer 15 Oct - 0:04

- 15 Avant le Jugement, Wolfensburg cité fortifiée d'Ostland

La Cité de Wolfensburg tentait tant bien que mal à résister face aux assauts meurtriers des Barbares du Chaos et des centaines de réfugiés se ruaient dans la cité pour bénéficier de la protection de Sigmar et de l'armée de l'empire, espérant ainsi échapper au courroux des adorateurs du chaos.
Mais des réfugiés pas comme les autres avaient attiré les foudres du conseil religieux de Sigmar mis en place dans la cité pour s'occuper du peuple qui ne cessait d'affluer en ses murs.

Un homme nommé Alekseï Vonderbieth , connu pour sa compassion et son attache pour le peuple avait décidé de prendre sous son aile ces hommes et femmes du nord qui avaient décidés de choisir la rédemption et qui demandaient pardon à Sigmar. Il était certain de leur honnêteté , de leur volonté à vouloir changer, et il souhaitait leur apporter le soutien nécessaire pour arriver à leurs fins.
Mais le conseil n'était pas de son avis et voulait exterminer la corruption qui avait osé entrer dans leur cité.


- Mes seigneurs, je vous assure, j'ai moi-même discuté avec ces gens, ils sont honnêtes et souhaitent nous rejoindre , se faire pardonner de leurs crimes et changer !

-Comment pouvez-vous être certain de cela prêtre Alekseï ? Comment pouvez-vous êtres sûr qu'ils ne se jouent pas de vous ?
-En effet
rétorqua un autre Grand prêtre, il serait plus prudent de les exécuter , nous ne pouvons pas nous permettre de risque inutile , vous le comprenez ?

Les Grands prêtres ne purent qu'acquiescer à ces mot.

-Mes Seigneurs , ne vous ai-je point prouvé mon efficacité et ma foi ? Est ce que mes jugements vous ont déjà déservis ?
-Imaginez ce que ces gens pourraient signifier ?L'espoir que nous pourrions apporter aux peuples terrifiés de Norsca et des terres barbares que la rédemption et le pardon est possible chez nous !
Peut-être est-ce parce que nous n'avons pas agis ainsi ou eu l'occasion de prouver ce que nous étions qu'ils n'ont jamais choisis de nous rejoindre.
-Je suis sur que ... si nous arrivions à leurs donner le pardon et à les changer comme ils le souhaitent, nous gagnerons un ascendant sur nos ennemis. Prouver que la noirceur de leurs âmes peut-être purifiée, c'est pointer la faiblesse de l'emprise du mal sur leurs âmes , et donc permettre l'espoir qu'ils s'en sortent...


Un long silence plana pendant plusieurs minutes où les Grands prêtres s'observaient pour essayer de comprendre ce que pensait son voisin de tout cela et le chef du conseil brisa ce silence .

- Alekseï Vonderbieth , vous nous avez convaincu, vous aurez le bénéfice du doute, mais si par malheur nos soupçons venaient à se révéler exacts, aucune négociation ne sera possible et tout ceux que vous protégez devront subir la justice de Sigmar !Et même si cela nous en coutera vous subirez cette justice aussi ...
Me suis-je bien fait comprendre ?


Le jeune prêtre soulagé , acquiesça et s'inclina devant l'assemblée

-Je ne vous décevrais pas, je m'en vais au plus vite prévenir l'ancienne tribu des efforts à faire et de la Juste décision du conseil.

-Qu'il en soit ainsi Alekseï , vous pouvez disposer.


C'est ainsi qu'Alekseï alla prévenir ses nouveaux amis de la nouvelle. Malheureusement ce n'était pas l'heure de fêter cela , il fallait commener la formation des nouvelles recrues qui ne voulaient pas être inactifs.
Le changement allait être difficile. La compréhension du monde n'était pas la même , leur haine devait être canalisée en colère, leurs arts du combat devaient être moins brutaux et plus efficaces.

Les mois passèrent et la tribu devint de plus en plus connue au sein même des peuples réfugiés, que ce soit pour la chasse ou pour les patrouilles de la cité, ils étaient demandés partout pour leurs efficacité et pour leur infatigable envie d'être reconnus comme des membres de l'empire.
Les grands prêtres même soutiraient la moindre information sur leurs passé et leurs méthodes de combat pour mieux repousser l'ennemi qui se faisait, chaque jour, de plus en plus grand et de plus en plus meurtrier.

---***---


- 12 Avant le Jugement, Wolfensburg cité fortifiée d'Ostland


Deux années passèrent et l'escouade d'Alekseï ne cessait d'être appelée à l'aide pour défendre des villages attaqués par des créatures du chaos ou autres ignominies.
Un soir, alors qu'il patrouillait dans les rues de Wolfensburg, il entendit quelques réfugiés discuter d'une histoire mystérieuse, des créatures sembleraient roder depuis plusieurs semaines maintenant près d'un bourg, et le plus étrange est qu'elles n'ont jamais essayé d'attaquer ou de voler le village concerné.

Intrigué par cela Alekseï se rendit au camp où séjourne ces anciens membre de la tribu de Norsca et leur demanda de se préparer à partir . Il allait faire nuit et il décida de se mettre en route tout de suite.
Si cette menace était sérieuse , il fallait la détruire au plus vite.

C'est ainsi qu'ils prirent la direction du village, plusieurs heure à marcher en silence et leur seule source de lumière était la lune pleine. Arrivant près du village un des hommes interpela le prêtre.

-Alekseï , il y a des traces étranges ici ... des bottes en métal.
Est ce que des soldats on été chargés de protéger ce village ?


- Non justement rétorqua Alekseï ,Personne ne s'est intéressé au village , mise à part nous.
-Tu pourrais les suivre Petrov ?


Le soldat acquiesça et se mit à la poursuite de traces fraiches, peu difficiles a pister ils arrivèrent assez vite vers une clairière. Alekseï demanda le silence et observa ce qu'il se passait.

C'est ainsi qu'il pu voir un Prêtre-Guerrier discuter avec un homme pâle et difforme arborant sur ces vêtements des plumes de corbeau.
Le corbeau remis, après la discussion que ne pu entendre Alekseï ,un parchemin cacheté que s'empressa de prendre le Prêtre-Guerrier.
C'est à ce moment là que Alekseï décida de charger en criant "Aux armes Sigmarite ! pour notre empire !"

Le Corbeau voyant ça disparu sous des centaines de plumes et le Prêtre-Guerrier surpris ne pu résister à l'attaque d'Alekseï et de ses compagnons .Une attaque éclair qui ne laissa aucune chance au Prêtre qui ne pu s'enfuir.
Le corps étendu sur le sol , Alekseï ne perdit pas de temps pour prendre le parchemin.

-Et bien mes amis je crois que nous avons eu raison d'écouter ces rumeurs ! Cet espion aurait pu faire grand mal à nos forces et Sigmar sait quel projet machiavélique il mijotait.

-Prêtre Alekseï ne voulez vous pas lire ce qui est écrit dessus ? Peut-être que ceci est important ?

-Justement Petrov , nos Grands Prêtres seront plus a même d'accepter et de trouver la solution a ce problème et nous serons remerciés de l'espion trouvé je vous l'assure !
-Nous allons continuer nos recherches autour du village et après avoir sécurisé la zone, nous repartirons.


-Bien chef !

C'est après avoir fouillé les alentours du village sans trouver le moindre indice que le Prêtre et ses Soldats prirent la route en direction de Wolfensburg, la cité fortifiée.

Arrivé au petit matin , Alekseï donna quartier libre à son escouade et il alla directement demander audience au haut conseil de Sigmar, accordée au bout de quelques heures il s'empressa de donner le parchemin.

-Mes Seigneurs , je reviens d'une enquête menée hier soir près d'un petit village à quelques heures d'ici .
-Un espion certainement aux ordres des dieux sombres se faisait passer pour l'un des nôtres et parlementait avec un fils du corbeau, nous l'avons attaqué mais le corbeau c'est volatilisé, et l'espion est mort .
-Il convoitait à coup sûr ce parchemin.


Le grand prêtre plissa les yeux à ces mots

- Et ce message vous l'avez lu ?

-Non votre Seigneurie, tenez .


Le Grand prêtre décela le sceau et resta impassible à sa lecture.

- Très bien Prêtre Alekseï , vous avez rendu un grand service a l'empire et à Sigmar , grâce à vous , nous avons évité le pire ! Soyez-en remercié !

-Et pour avoir prouvé votre valeur nous allons vous donner une mission à risque mon enfant ...
-Le camp de Sigmarite et d'impériaux qui résiste encore aux assaut de Norsca à besoin de vous, ils faut leurs fournir de nouveaux équipements et provisions et nous avons déjà envoyé plusieurs convois qui ne sont jamais arrivés.
-Les Seïdes du chaos empêche tout ravitaillement et nous aurions grand besoin d'un homme comme vous et d'une escouade aussi fidèle.

-C'est un honneur que vous me faites Grand Prêtre et je me ferais un devoir de m'y atteler ... quand puis-je partir ?

- Des demain après-midi le temps que les chariots et matériels vous reviennent Prêtre Alekseï et si vous veniez a réussir , vous seriez nommé Grand-prêtre de Sigmar et siègeriez à nos côté.


C'est avec un grand étonnement qu'Alekseï écouta cette nouvelle et s'inclina devant le conseil.

- Allez préparer vos troupes car vous aurez des jours difficiles à vivre a partir de demain .
-Quand à nous , nous allons devoir mettre en place un plan de riposte...

-Bien Grand Prêtre. dit le jeune prêtre tout en acquiesçant
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gûürz'moghar

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: [backround]L'origine des Hurle-Guerre, seconde partie.   Mer 15 Oct - 0:07

---***---

C'est ainsi que Alekseï appri la bonne nouvelle à ses compagnons d'arme et qu'ils se préparèrent à partir de nouveau en mission.

Le jeune prêtre ne pu réussir à dormir, un cauchemar le hantait, une représentation de Sigmar se dressant devant lui l'arme à la main, après quelques paroles qu'il ne comprenait pas, Sigmar lui asséna un coup de Marteau qui le réveilla de sursaut.

Le lendemain ils partirent avec les chariots qui contenaient la cargaison.
Les deux premiers jours furent calmes et les nuits bien longues.
Quant au troisième jour, lui, était destinée à être comme les précédent mais les dieux en décidèrent autrement.
Pendant la nuit le convoi fut attaqué par une horde de serviteur de Khorne ,qui ne prirent même pas le temps d'attaquer furtivement et qui poussèrent des beuglements de guerre avant de charger sur Alekseï et ses anciens réfugiés de Norsca ce qui permit aux hommes du convoi de se préparer au combat.
Une attaque d'une intense violence mais courte qui permit à Alekseï et ses compagnons de vaincre mais pas sans perte, plusieurs soldats anciens de Norsca furent tués.

C'est avec le coeur lourd et après avoir enterré les cadavres et fait une courte cérémonie funéraire qu'Alekseï et ses hommes reprirent la route en direction du camp qui dépendait de ce convoi pour survivre.

Le reste de l'itinéraire fut sans embuche et c'est au petit matin qu'ils purent retrouver le camp.
Près d'un millier de Soldats de l'empire et de Sigmarites tentaient tant bien que mal de rester debout.
Le chef en personne accueilli Alekseï pour le remercier de son arrivée.

- Merci Prêtre Alekseï nous ne pensions plus avoir de renfort, nous désespérions à l'idée que vous ne viendriez pas et l'ennemi lui se fait de plus en plus agressif ... mais grâce aux armes, aux couvertures et à la nourriture nous retrouverons des forces, de quoi les repousser encore quelques temps, .

-Je n'en doute pas capitaine , nous avons une grande estime pour vous et pour ce que vous faites pour nous et l'arrivée nous a causé quelques morts malheureusement ...Pouvons nous nous reposer afin de repartir dans l'après-midi ? Nous sommes fatigués et certains sont encore perturbés d'avoir perdu leurs frères où soeurs dans le combat.

-Ne vous en faites pas Prêtre , une tente vous sera prêtée à vous et vos compagnons et vous pourrez repartir quand vous le souhaiterez, d'ailleurs nous allons faire la distribution du matériel et des provisions , nos soldats en ont bien besoin.

-Merci capitaine et que Sigmar vous garde.

C'est après quelques heures pour se reposer et un cauchemar toujours aussi pesant que le jeune Sigmarite et ses Soldats reprirent la route en direction de la cité fortifiée, un voyage sans embuche qui resta calme jusqu'à Wolfensburg.
Arrivé, Alekseï et sa compagnie fut acclamé ,et félicité à de nombreuses reprises ce qui leur donna de nouveau le sourire.
Le Grand prêtre et son conseil déclarèrent à la foule qu'Alekseï serait nommé Grand prêtre d'ici trois jours et que ses soldats rentreraient officiellement dans les ordres de Sigmar, le temps de préparer une cérémonie et une festivité digne de ce nom.

Alekseï était plus que ravi, il allait pouvoir prouver que ces anciens barbares de Norsca pouvaient devenir des dignes représentants de l'empire, que leur noirceur n'étaient pas inéluctable, il allait faire entendre sa voix de Grand Prêtre et permettre aux peuplades du nord désirant changer de voir une autre alternative à leur vie chaotique.

C'est à la veille de sa promotion qu'Alekseï décida de réunir ses amis et de fêter cela et de discuter ensemble de ces choses. Les discussions et rêveries allaient bon train jusqu'au moment ou les sons de l'extérieur se firent plus grands, comme des cris qui sortaient d'une importante foule.
Se dirigeant à grand pas vers la porte pour regarder ce qui pouvait déclencher un tel vacarme, le prêtre fut surpris d'être précédé par plusieurs gardes qui ouvrirent la porte de l'extérieur et qui entrèrent dans la demeure d'Alekseï.

-Garde ! gronda le jeune prêtre , Que se passe-t'il dehors ?!

-Vous êtes en état d'arrestation Alekseï Vonderbieth, pour haute trahison !

-Que ... comment ?! demanda Alekseï , plus qu'étonné.

-Le Grand conseil vous à percé à jour vous et vos barbares et vous allez être jugés pour vos fautes !

C'est sans plus attendre qu'une centaine de gardes encadrèrent les accusés après leur avoir mis les menottes.

A l'extérieur, il faisait nuit, le peuple était rassemblé, certains semblaient choqués, d'autres n'hésitaient pas a huer et à insulter les condamnés et à lancer quelques projectiles... ils étaient en colère mais ni Alekseï ni ses compagnons ne savaient pourquoi ?

C'est dirigé vers la place des condamnés, là où se dressait le grand Conseil que le Grand Prêtre pris la parole.

-Alekseï Vonderbieth , nous vous faisions confiance !!
-Nous étions certain de votre incorruptibilité ! Vous avez bercé le conseil de belles paroles pour qu'il vous écoute !
-Mais vous nous avez trahis !! Toutes ces années vous avez travaillé dans l'ombre avec vos hommes ! ils vous ont corrompu et ont permis à la noirceur d'entrer dans notre cité Sacrée !
-Quel belle idée de vouloir prouver aux peuples barbares qu'ils peuvent être guéris de leur corruption !
-Pour mieux intégrer nos rang oui !
-Vous aviez tout prévu !! Mais pas qu'il reste des survivants dans le camp !


-Mais ... mais que voulez vous dire grand prêtre ?! je suis innocent ! tout autant que mes hommes ! Répliqua Alekseï étonné et apeuré

-Trêve de mensonge ! vous êtes démasqué Alekseï !
-Vous attendiez cette mission capitale pour agir, une foi notre confiance acquise !

-Après avoir donné vos couvertures et votre nourriture, nos soldats sont morts quelques heures après de maladie ou d'empoisonnement !!

-Et pour couronner le tout , une armée de près d'un millier de barbares du Chaos s'est rué sur le camp et ont tout rasé , et on massacré tout nos fidèles ! Malgré la résistance qu'ils ont apporté !
-Mais heureusement un de leur chasseur parti plusieurs jours pour trouver de quoi nourrir le camp est revenu en voyant ce massacre ! Et il a eu la sagesse de venir nous prévenir au plus vite !
-Etonant d'ailleurs que vous n'ayez été attaqués que par quelques barbares et que nous n'ayons jamais vu les cadavres de vos ,"Dis amis" !
-Nous louons Le Protecteur Sigmar de nous avoir prévenu de ce complot !!
-Au nom de la Justice de Sigmar vous serez condamnés à mort vous et vos Soldats maudits par décapitation !
-Demain à l'aube le peuple pourra voir ces criminels mourir sous la main divine du Juste...
-Garde envoyez les au cachot et donnez leurs les vêtements qui leur sont dûs , ceux de prisonniers !


---***---

C'est ainsi que Alekseï et ses soldats abasourdis suivirent tel des automates les gardes jusqu'au cachot tentant d'analyser la situation et de prendre l'importance de ce jugement.
Une fois dans le cachot le plus profond de la prison, les prisonniers s'écroulèrent sur le sol, comme si la charge portée sur leurs épaules étaient trop lourde.

-Alekseï ... je vous jure que ...l'homme fut coupé directement.

-Oui Petrov je sais que ça ne peut pas être vous ... je ne sais pas ce qui à aveuglé notre conseil mais il est certain que ce n'est pas nous qui avons fomenté tout cela ...
-D'ailleurs il fait froid et nous n'avons aucune lumière...


- Je peux peux être vous aidez Alekseï , dit une voix ,inconnu du jeune vonderbieth

-Qu ... qui êtes vous ? Un prisonnier ? Je pensais pourtant que nous étions seuls ?enchaina Alekseï

-Mon nom à peu d'importance en réalité, mais je ne suis pas là par hasard...

-Approchez-vous étranger , que nous vous voyons.

C'est alors que la pièce s'éclaira d'une étrange lueur blafarde et laissa place à un homme frêle et pâle , avec nombreux tatouages aux formes ésotériques, arborant des colifichets plus étranges les uns que les autres et des épaulettes à plume de corbeau .

- Mais... mais qu'est ce que cela signifie ?! s'exclama Alekseï

-Ce que cela signifie ? je ne sais pas... vous ne vous êtes pas demandé pourquoi vous étiez arrivé jusqu'ici alors que vous deviez être nommé Grand prêtre ?
-Ou même comment de l'équipement et provisions empoisonnées auraient pu imprégner la cargaison alors que vous n'avez ouvert aucune caisse ?


Alekseï et ces compagnons baissèrent la tête.

-Vous voulez la vérité Alekseï ?Et seul moi peux vous l'offrir car Sigmar ne vous donnera que la mort dorénavant ...

D'une voix tremblante le jeune homme répondit

-Oui ... oui je veux savoir ce qu'ils nous arrive, et pourquoi ... nous en sommes là.

-Très bien ! s'exclamma le serviteur du chaos, Nous allons pouvoir commencer les choses sérieuses, vous me laissez une petite place a vos côtés ?
-Bien bien ... l'homme plaça un de ces colifichets au centre du cercle
-Vous allez plonger votre regard sur mon colifichet et le reste se fera tout seul.

Alekseï et ses compagnons regardèrent machinalement l'objet posé au centre de leur cercle et c'est ainsi que leurs paupières commencèrent à s'alourdirent pour se fermer complètement.

---***---

-Que pensez-vous de cette idée Grand prêtre ? Vous n'y songiez pas sérieusement ?!

-Voyons mon ami, bien sûr que non, mais tant que ce jeune homme idéaliste pourra nous servir, il nous sera utile et il est indéniable que tôt où tard, ils feront une erreur et nous pourrons les exécuter comme il se doit ...

-Quelle idée stupide de vouloir sauver ces chiens du chaos ,tous les détruire serait plus rapide et nous éviterait de gaspiller notre temps à protéger ce peuple manipulé.

-Ha fort bien , je suis beaucoup plus satisfait par cette réponse mon seigneur ... les grands prêtre ce mirent à sourire et la scène pris fin.

__________________________


- Mon seigneur cela fait quelques mois maintenant et ils n'ont toujours pas fait d'erreur, malgré toutes les questions, et les pièges tendus ils ne faillissent pas, que nous proposez-vous Grand Prêtre ?

-Soyez patient mon cher conseiller, je trouverai le moyen de retirer de tels idéaux dans l'esprit de nos gens.


____________________________


- Grand prêtre nous n'avons plus d'autre choix ! il vous a remis le rapport que notre espion devait nous remettre... ! Nous ne pouvons pas nous permettre de tels risques, il faut qu'il meurt aussi ... Si nos relations avec le Chaos devaient être sues, ce serait la fin pour notre Religion et pour nos têtes ! Il a eu la Naïveté de ne pas lire le parchemin mais qu'est ce ... !

-STOP !!
cria le Grand prêtre , Je sais tout cela ! Nous avons grâce aux serviteurs de Slaanesh la position exacte des troupes des Séïdes de Khorne et nous irons placer nos troupes en conséquence !
-Quant à Alekseï il sera tué pour sa prochaine mission ! Espérons que nos chers alliés envoient suffisamment de guerriers pour tous les tuer...


-Vous avez pris la bonne décision Grand prêtre et nous vous en remercions...

______________________________


-Que me vaut le plaisir de discuter avec l'un des grands prêtres du conseil de sigmar ? demanda l'homme en noir amusé par la situation

-Rien d'amusant quoi qu'il en soit ! Un homme est au courant pour nous ! Et nous devons mettre un terme à cela .

-Et que proposez-vous ?

-Vous allez empoisonner les couvertures et provisions de façon a ce qu'ils perdent quoi qu'il en soit ... si ils venaient a survivre à l'assaut de vos guerriers nous aurions un Grand naïf à nos côtés et nous ne pouvons nous permettre cela ! Et ce serait la fin pour tous !

-Donc au prix de centaines de vies... c'est intéressant tout cela et j'accepte votre demande , mais je ne demanderai en échange que les corps de vos soldats tombés au combat et je préviendrai mes supérieurs d'attaquer au bon moment.

-Bien bien faites ! je ne veux pas m'en occuper !

-Vous êtes si bon Grand prêtre.


Dans un ricanement l'homme disparu dans les ombres .

______________________________



-Félicitation Grand prêtre vous avez réglé le problème d'Alekseï qui sera exécuté demain et votre discours était très convainquant ...
-Maintenant nous pourrons agir sans avoir ce genre de boulet dans les pattes.


-En effet, l'ombre m'a dit que son armée était repartie avec les corps et nos unités de renfort arrivées juste pour prendre la place des morts.

-Alors tout se passe comme nous le voulions ?

- Oui ... tout se passe comme nous l'avions prévu.

Le grand prêtre se mit à sourire sombrement à ces mots et les visions s'arrêtèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gûürz'moghar

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: [backround]L'origine des Hurle-Guerre, seconde partie.   Mer 15 Oct - 0:08

---***---

C'est choqué que tous rouvrirent les yeux et l'homme du chaos ne pu que sourire en voyant ces visages terrifiés.


- Voici la dur réalité de votre vie Alekseï, un homme bon ne peut exister dans cet empire.
-Vous avez tout donné pour cet empire, vous avez été fidèle et voilà comment ils vous remercient.
-Ils vous condamnent pour sauver leurs petites personnes... Pour pouvoir continuer à gouverner et à pactiser avec les chefs de Norsca.
-Si ces Grands Prêtres Sigmarites agissent ainsi ... Que pensez vous que commettent les plus puissants encore ?
-Je pourrais vous faire sortir ... vous pourriez crier à la trahison et révéler ce que je vous ai dit ... mais qui croirait un homme jugé par les "Grands Prêtres" de Sigmar et qui a été assez fou pour prétendre pouvoir changer des membres du peuple du chaos ?
Sur qui toutes ces charges croulent ?
-Même si je vous faisais sortir, vous ne pourriez pas vous battre contre l'empire seul, et surtout contre votre propre religion...


Alekseï baissa la tête de rage et tenta de contenir difficilement ses larmes.

L'homme s'approcha d'Alekseï pour lui chuchotter :

-Ils vous ont trahi ... Et vous devez leurs apporter une juste vengeance ... !
-Combien pensez vous qu'il y ait d'êtres comme vous qui ont été manipulés et tués ?
- Les Sombres dieux ont vu cette injustice et souhaitent réparer cela ...
-Nous vous offrons la possibilité de vous venger de cette lumière vacillante et illusoire ...
-Nous vous donnerons la force, mais aussi des hommes et femmes qui ont subis les mêmes choses...
-Acceptez de nous rejoindre ... et acceptez de détruire cet empire fantoche et bancale et d'ouvrir les yeux aux fous qui se complaisent dans cette illusion et de tout reconstruire.
-Vous avez pour la première fois le choix de prendre en main votre destin et de choisir ce que vous souhaitez faire sans être manipulé par de soit disant chefs lumineux ...


Alekseï le coupa ,les yeux encore rouge et la mâchoire crispée par la haine et ce sentiment d'avoir été trahi qui ne cessait de croître au fur et à mesure qu'il écoutait.

- Bien ... nous acceptons ... vos paroles ont éclairé ma vision et je ferais en sorte de récupérer les manipulés et de les réunir pour qu'ils puissent à leurs tour agir et changer ce monde ...


C'est avec un large sourire affiché que le serviteur du Chaos psalmodia et que le noir complet s'installa dans la pièce . Alekseï et ses compagnons ce réveillèrent dans des terres gelées ... ils apprirent par des corbeaux que l'exécution avait eu lieu et qu'ils étaient officiellement mort... ils pouvaient enfin commencer une nouvelle vie...



-2 Avant le Jugement dans les montagnes d'Ekrund.

C'est dans un mouvement violant que Ragrosh'Moghar ouvra les yeux et fit un bon en arrière.

- Alors Ragrosh'Moghar êtes vous toujours enclin à les suivre et à les servir ?
-Voulez-vous vous faire manipuler comme nous l'avons été et subir votre destinée ?!


-Mensonge ke tout ça !! Hurlas Ragrosh'moghar encore pris dans ce sentiment de trahison
-J'peux pas y croire !! Vous voulez m'manipuler !

-Non Ragrosh , seulement vous ouvrir les yeux ! je vous assure !

-Allé les boyzs on ce casse ! Et reviendra après not mission et si on vous r'vois , comptez sur nous pour vous ékrazé !

-Bien Ragrosh'Moghar je comprend ... vous n'êtes pas prêt ... je vous demande une chose ... n'oubliez pas que nous serons la à vous attendre car nous avons besoin de vous ! Car c'est votre destin !

Ragrosh'moghar grogna et ordonna à ces Boyz de replier, il fallait qu'il prévienne son maître qu'une armée de peaux-vertes allait arriver aux portes du fort d'Ekrund...

Et après cela la vision de Ragrosh à genou et jugé par Le Rancunier et tué par ces nains !

---***---

Un Hurlement bestial ce répandit dans les monts de la Corne sanglante ...Gûürz'moghar pris d'une haine incontrôlable ou il tua plusieurs de ses boyz's, il fallu plusieurs orques noirs et gobelins pour le maintenir et le calmer et de puissantes drogues pour apaiser un temps soit peu sa haine et sa folie meurtrière...

Il ne cessait de dire "Trahison !! Trahison!!"...
Cet orque changeait, il possédait la haine, et son visage était anormalement déformé par ces sentiments qui ne cessaient de croitre, ses yeux rouges luisaient intensément.

Une journée plus tard il repris un semblant d'esprit et ordonna à ses troupes de prendre la direction d'Ekrund mais pas pour affronter les nabots...

Son clan ne comprenait pas pour quelle raison il avait changé d'avis alors que leur campagne sur les terres peaux-vertes était de récupérer les meilleurs éléments possibles pour justement affronter et tuer les nains mais vu a quel point le carnage qu'il avait fait la dernière nuit était important, aucun ne voulu se risquer à le contredire.
C'est ainsi qu'ils avancèrent presque en silence dans la montagne, se faisant guider par leur chef dans des couloirs sinueux d'Ekrund pour arriver au bosquet...

Faisant quelques pas en avant pour devancer les siens Gûürz'moghar hurla dans la grotte...

-Vengeance !! Vengeance !!

C'est ainsi que sorti des arbres et autre rochers des hommes et femmes semblant attendre cet appel depuis bien longtemps, ils arboraient tous un sombre sourire qui en disait long sur cet événement et le symbole que cela signifiait.

- Gûürz'moghar !! Nous vous attendions !!
-Vous portez désormais la marque de la Trahison, des miens et du peuple du Chaos, Notre Haine est la votre !!
-Vous êtes une création née des sombres projets du Chaos et nous ne pouvons que vous servir et s'incliner devant tant de Haine et de vengeance ... Soyez notre Bras, soyez notre Esprit et notre Voix lors du Jugement !


Un rire échappa d'Alekseï

-Enfant du Chaos agenouillez vous devant votre maitre car il réalisera nos rêves !!

C'est ainsi que d'un seul homme les serviteurs du chaos s'agenouillèrent devant Gûürz'moghar et ces peaux-vertes abasourdis ne purent comprendre l'impact et la signification d'un tel événement, mais heureux d'avoir des nouveaux compagnons pour le grand combat ...
Les Hurle-Guerre grandissaient et le sombre destin qui leur était promis commençait aujourd'hui à se réaliser...



Retranscrit par Alekseï , sombre prophète des Hurle-guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [backround]L'origine des Hurle-Guerre, seconde partie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[backround]L'origine des Hurle-Guerre, seconde partie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles et confrontation - seconde partie
» seconde partie de la rébellion de robert baratheon
» Aviation seconde guerre mondiale
» Une bonne synthèse sur la seconde guerre mondiale ?
» AE-WWII, uchronie Seconde Guerre Mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté francophone W.A.R. Roleplay :: La bibliothèque :: Les BGs.-
Sauter vers: